Première peinture de paysage américaine



We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Les peintres de la rivière Hudson, la première école cohérente de l'art américain, ont contribué à façonner le mythe du paysage américain. Commençant par les œuvres de Thomas Cole et Asher B. Durand, et évoluant vers les écoles luministes et romantiques tardives, la peinture de paysage était le genre prédominant de l'art américain du XIXe siècle. Ce sont des artistes qui sont arrivés à maturité dans les années de démocratie et d'expansion jacksoniennes égalitaires ; ils ont traduit ces idéaux en une esthétique large et spontanée.

Contenu:
  • Comment le paysage est devenu une doctrine dans l'art américain
  • Ensemble de cartes pour notes de peinture marine et paysage américaine du 19ème siècle
  • Le peintre paysagiste oublié de l'Amérique : Robert S. Duncanson
  • Peintres paysagistes américains
  • Early American Landscape Painting La graine de l'exceptionnalisme américain
  • Paysage et transcendance
  • Veuillez vous connecter pour enregistrer vos favoris.
  • Paysage américain
REGARDEZ LA VIDÉO CONNEXE : Albert Bierstadt : Peintre paysagiste américain : Artistes que vous devriez connaître

Comment le paysage est devenu une doctrine dans l'art américain

Thomas Cole, Kaaterskill Falls ,Les peintures de paysage américaines du 19ème siècle peuvent souvent apparaître comme de simples représentations d'une scène trouvée dans la nature. Cependant, débordant au service de ces œuvres se trouvent des messages politiques, des philosophies religieuses et des aperçus historiques de l'expansionnisme américain. Le paysage est devenu un genre dans la peinture américaine au XIXe siècle.

Bien qu'il y ait des prédécesseurs chez des artistes tels que Francis Guy - et Thomas Birch -, le véritable fondateur de la tradition américaine du paysage est Thomas Cole - Il ne fournit pas une vue topographique d'une scène identifiable comme l'aurait fait un artiste antérieur, mais plutôt, Cole manipule ce site touristique populaire afin de peindre la nature comme si nous étions les premiers humains à voir cette scène.

Plus tard dans sa carrière, Cole a commencé à utiliser le paysage comme moyen d'exprimer des thèmes et des allégories. The Course of Empire est une série de cinq peintures créées entre et qui retrace l'ascension et la chute d'une civilisation ancienne. Thomas Cole identifié comme un Whig. Il croyait que les petites communautés agricoles étaient la société idéale et assuraient la sécurité de la République.

Jackson était un personnage très controversé, absolument détesté par les membres du parti Whig. Cole considérait Andrew Jackson comme une figure qui contribuait à la montée de l'impérialisme et mettait l'Amérique en danger. Asher B. Durand - est un autre artiste qui a insufflé des significations plus profondes à ses peintures de paysages. Durand a encouragé l'étude scientifique et la reproduction des éléments dans la nature.

Alors qu'il a créé des paysages idéalisés et composés, ses représentations de plantes et d'arbres sont scientifiquement exactes. Durand a introduit cette approche détaillée et scientifique de la peinture de paysage parce qu'il croyait que le divin pouvait être révélé à travers une étude approfondie de la nature.

Cette façon de penser était tout à fait conforme aux écrits de Ralph Waldo Emerson - et Henry David Thoreau - En tant que tel, Durand est classé comme un artiste transcendantaliste.

Frederic Edwin Church, Niagara Falls ,Frederic Edwin Church - , qui était le seul étudiant que Thomas Cole ait jamais instruit, inclut à la fois des significations spirituelles et politiques dans ses œuvres. Church a peint des paysages épiques de grande taille. Non seulement l'œuvre est panoramique, mais la peinture claire et nette montre les moindres détails de la nature.Photographie de Cœur des Andes exposée dans Comme Durand, Church est un artiste transcendantaliste qui croyait qu'en étudiant les détails de la nature, notamment en Équateur où il y avait une telle variété d'observations environnementales complexes à faire, qu'on pouvait réfléchir sur le plan divin de Dieu et de sa création.

Mais il y a aussi une signification politique dans ce travail. Pendant les s, l'Amérique avait ajouté une grande quantité de nouveaux territoires à la nation et les peintures de paysages pendant les s et s doivent être comprises dans le contexte historique de Manifest Destiny. La prochaine fois que vous regarderez une peinture de paysage américaine du 19ème siècle, ne la considérez pas comme une simple représentation de la nature.

Considérez-le comme une clé - une clé des croyances religieuses et politiques passées et une clé du caractère national de cette époque. Inscrivez-vous pour recevoir des mises à jour régulières par e-mail du Mystic Museum of Art, y compris des newsletters gratuites, des offres spéciales et des mises à jour du programme. Contactez-nous Recherche Faites un don. La tradition américaine du paysage. L'art lent du village de Noank. Restez en contact Adresse e-mail :. Suivez Mystic Museum of Art. Tous les droits sont réservés. Rechercher:.


Ensemble de cartes pour notes de peinture marine et paysage américaine du 19ème siècle

Cette exposition présente vingt-deux des paysages singulièrement idiosyncratiques produits par Thomas Chambers, l'un des premiers artistes américains à se spécialiser dans le genre de la peinture de paysage pour la production commerciale. En tant que premier artiste travaillant en Amérique à rendre la peinture de paysage accessible à un public plus large et à une classe socio-économique plus large, Chambers a puisé dans la fascination et l'intérêt pour les voyages et l'exploration.Qui étaient les premiers publics pour ces images? Étaient-ce les mêmes collectionneurs qui réclamaient bientôt les œuvres produites par les artistes de la Hudson River School ? Quelle influence, le cas échéant, Chambers a-t-il eue sur les artistes de la Hudson River School ? L'exposition est la deuxième d'une série de collaborations et d'échanges de collections entre le Speed ​​Art Museum et le Eskenazi Museum à IU.

Cette riche exposition présente la générosité et la beauté du paysage américain du début du XIXe siècle à la fin du XXe siècle.

Le peintre paysagiste oublié de l'Amérique : Robert S. Duncanson

Je pense souvent à cette citation, dans mon émerveillement incessant du meilleur artiste d'installation que je connaisse, Mère Nature. Burning in Water Art, est le petit nouveau du quartier de Chelsea. Cette exposition, sa deuxième, est une exposition collective d'œuvres, qui traitent à la fois de la fragilité et de la résilience de l'environnement naturel face aux menaces écologiques imminentes. Par exemple, Mathew Brandt a voyagé en Amérique pour documenter photographiquement les plans d'eau en voie de disparition dans le pays. Brandt a collecté des échantillons d'eau sur chaque site de lac et a utilisé cette même eau dans le processus de développement photographique pour modifier et affecter la beauté autrefois naturelle de la scène représentée. L'eau polluée qu'il utilise devient à la fois le sujet et l'objet des photos. Son travail est étrangement beau et dérangeant à la fois.

Peintres paysagistes américains

Il a apporté avec lui son tableau le plus célèbre, Land of the Lotus Eaters , basé sur un poème du grand homme de lettres. Tennyson était ravi de l'image. L'artiste, Robert S. Mais une exposition de ses peintures au Cincinnati Art Museum à l'occasion du centenaire de sa mort a contribué à restaurer sa renommée. Duncanson est né vers Fayette, New York, dans une famille d'Afro-Américains libres qualifiés dans la menuiserie et la peinture en bâtiment.

Si vous avez des questions ou des commentaires concernant le texte, ou si vous souhaitez obtenir une copie du catalogue de l'exposition dont il est extrait, veuillez contacter la Pennsylvania Academy of Fine Arts, directement via ce numéro de téléphone ou cette adresse Web :.

Early American Landscape Painting La graine de l'exceptionnalisme américain

Peter John Brownlee—. Picturing the Americas: Landscape Painting from Tierra del Fuego to the Arctic est l'aboutissement de près de cinq années de collaboration et d'échanges interculturels. Présentant des essais de 48 universitaires de toutes les Amériques, le livre reflète la manière dialogique dont l'exposition et le catalogue se sont réunis. Développées au cours de plusieurs réunions de conservation et de rencontres savantes, l'exposition et la publication ont été enrichies par les diverses perspectives et méthodologies des spécialistes régionaux. Pour commencer, les participants ont offert de brefs aperçus des traditions de la peinture de paysage dans leurs histoires d'art respectives. Une discussion s'ensuit, abordant très tôt l'importance de reconnaître les différences face à la tendance à rechercher des modèles, des catégories, des similitudes.

Paysage et transcendance

Le paysage était un genre établi dans la tradition artistique orientale au 4ème siècle après JC, mais dans le monde de l'art occidental, la peinture de paysage en tant que genre indépendant n'a commencé qu'après l'ère de l'art de la Renaissance. Auparavant, le paysage servait simplement de toile de fond à l'activité humaine. Les Pays-Bas ont été l'un des premiers endroits où l'art du paysage est devenu populaire et l'âge d'or hollandais couvrant le 17ème siècle a été essentiel dans le développement du genre. En fait, le terme paysage est dérivé du mot néerlandais landschap. Outre des artistes hollandais comme Jacob van Ruisdael et Aelbert Cuyp, parmi les premiers artistes à se concentrer sur le genre du paysage figurent les peintres français Claude Lorrain et Nicolas Poussin. Cependant, le paysage était toujours classé au-dessous de l'histoire, du portrait et de la peinture de genre et seulement au-dessus de la nature morte.

Les peintures de paysage américaines ont mis en évidence la suprématie des États-Unis peut-être en raison du manque ou de la perte de documents conservés au début du 19e.

Veuillez vous connecter pour enregistrer vos favoris.

La tradition américaine de la peinture de paysage romantique a commencé au milieu avec le travail de Thomas Cole et Asher B. Cole et ses disciples ont été influencés par les traditions hollandaises et britanniques de la peinture de paysage. Cole croyait que les Amériques avaient une seconde chance de vivre dans un paradis naturel intact, quelque chose gaspillé par les Européens.

Paysage américain

VIDÉO CONNEXE : Les grands peintres paysagistes russes

La peinture de paysage aux États-Unis est décrite et illustrée ici avec cent quarante illustrations pleine page, dans toute la gamme de son développement depuis les premiers modèles européens et les primitifs américains jusqu'aux peintres contemporains d'un paysage américain d'acier et de béton. Les peintures sont expliquées en relation avec leurs influences anglaises, allemandes, italiennes et françaises et aussi avec des dispositifs aussi spectaculaires que le panorama exposé à Saint-Louis qui se déployait sous le regard du spectateur sur toute la longueur du Mississippi. Elles sont surtout liées à la colonisation du continent américain avec ses sources européennes d'hommes et de valeurs artistiques qui devaient se transformer en bien et en mal dans les nouveaux espaces pionniers. Page précédente. Longueur d'impression.

Cette riche exposition présente la générosité et la beauté du paysage américain du début du XIXe siècle à la fin du XXe siècle.

Les versions de la page peuvent être trouvées dans Internet Archive. Sur ce site, sélectionnez une date de calendrier encerclée de bleu. Aucune image n'aurait pu être plus appropriée pour accueillir les visiteurs de la récente exposition "American Sublime" au Minneapolis Institute of Arts que Kindred Spirits d'Asher B. Durand. Peint en , cette œuvre classique illustre le dévouement précoce de l'Amérique à son paysage natal en tant qu'image déterminante d'une culture nationale émergente fig.

De nombreux peintres américains de la fin du XIXe siècle se sont retirés des villes pour la beauté immaculée des forêts, des rivières et de la vie rurale. Pendant ce temps, en Europe, le romantisme cède la place à une nouvelle approche réaliste du paysage. Pour ces artistes, le paysage concernait moins le jardin d'Eden que la beauté littérale de la nature. L'idée romantique de paysage a survécu plus longtemps aux États-Unis, mais certains artistes ont pris la direction de leurs homologues européens, produisant des paysages plus intimes qu'épiques, plus naturels que dramatiques.


Voir la vidéo: Vashington choyxonasi: AQShdagi vatandoshlar orasida jinoyatchilik


Commentaires:

  1. Ewen

    Je m'excuse, mais je pense que vous vous trompez. Je peux défendre ma position. Écrivez-moi dans PM, nous allons le gérer.

  2. Nehn

    Quelqu'un n'a pas pu le faire)))

  3. Florentino

    Je ne peux pas participer maintenant à la discussion - c'est très occupé. Je reviendrai - j'exprimerai nécessairement l'opinion.

  4. Langdon

    Non, le contraire.

  5. Jordell

    C'est dommage que maintenant je ne peux pas exprimer - il n'y a pas de temps libre. Je reviendrai - j'exprimerai nécessairement l'opinion.

  6. Corbin

    Mais aujourd'hui, je ne me précipite pas du tout, j'ai perdu dans le casino et j'ai oublié mon parapluie dans le taxi :) Rien ne permettra de percer

  7. Gallagher

    Bravo, la phrase est venue juste au fait

  8. Orrick

    Il y a quelque chose dans ce domaine. Maintenant, tout est clair, merci beaucoup pour l'information.



Écrire un message


Article Précédent

Comment propager des plantes succulentes

Article Suivant

Premier entretien de qualité des pelouses et des arbustes